Accueil Gestion d'entreprise Création d'entreprise Devenir VTC : quel statut juridique choisir?

Devenir VTC : quel statut juridique choisir?

87

Proposer vos services en tant que chauffeur VTC indépendant vous permet de gagner une rémunération assez confortable chaque mois. Vous pouvez choisir entre vous rattacher à une plateforme de type « Uber » ou bien exercer votre activité en indépendant. Dans ce second cas, vous devez choisir un statut juridique. Plusieurs options sont à votre disposition. Il vous est possible de créer une simple entreprise individuelle ou bien une véritable société.

Les raisons d’opter pour une entreprise individuelle

Il s’agit d’un statut destiné aux simples particuliers qui souhaitent devenir chauffeur VTC à temps plein ou à temps partiel. L’entreprise individuelle est aussi une excellente alternative à ceux qui n’aiment pas se compliquer la vie à entamer des démarches complexes en vue de créer une société. Pour créer une microentreprise, il n’est pas nécessaire de verser des apports ou de constituer un capital social. Il suffit simplement d’une déclaration d’activité et de réussir l’examen VTC pour commencer à travailler.

Le statut d’auto-entrepreneur confère des droits et des privilèges. Par exemple, on n’exige de l’entreprise individuelle que la tenue d’une comptabilité simplifiée. De plus, celle-ci relèvera d’un régime fiscal et social avantageux, celui des microentreprises. Ce privilège est accordé à toute entreprise qui ne dépasse pas les 70 000 euros de chiffre d’affaires durant un exercice fiscal. Au-delà, elle est soumise au régime réel. Bien évidemment, elle ne sera pas imposée sur les bénéfices qu’elle va enregistrer. Le seul redevable sera l’entrepreneur lui-même, car il y a confusion entre son patrimoine et celui de son entreprise.

Il existe une forme d’entreprise qui se trouve à mi-chemin entre l’entreprise individuelle et une entreprise unilatérale, il s’agit de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée. Le propriétaire de celle-ci crée donc un patrimoine d’affectation et limite ses responsabilités auprès de ses créanciers professionnels.

Les avantages d’opter pour la société

Il est toujours possible de créer une société avec un ou plusieurs actionnaires. Elle est la forme juridique idéale pour ceux qui disposent d’un parc de voitures et de plusieurs chauffeurs. La création de ce genre de structure exige l’accomplissement de démarches parfois longues et complexes. Le fonctionnement d’une société est régi par le code de commerce et son statut. Ces textes déterminent le nom et le nombre des dirigeants et leur pouvoir. Une société, en tant que personne morale, se soumet à l’impôt sur les bénéfices et est soumise à bon nombre d’obligations notamment comptables.

Mais une EURL, par exemple, offre une meilleure stabilité surtout pour un projet de très grande envergure. Les coûts d’exploitation sont mieux maîtrisés et la responsabilité des actionnaires reste limitée. En outre, il est possible de choisir entre plusieurs formes suivant les souhaits et les besoins des associées. Une SARL permet de se hisser à la hauteur des gros concurrents tels que Uber ou Allocab. Pour la créer, un capital social est requis. Une seule personne peut être à la tête d’une société. C’est le cas des SARLU ou EURL. Il existe aussi des sociétés que l’on peut monter avec 0 apport telles que les SASU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici