Accueil Digital Transformation digitale Comment s’assurer de la rentabilité quand on investit dans le secteur de...

Comment s’assurer de la rentabilité quand on investit dans le secteur de la boulangerie-pâtisserie ?

27

Une boulangerie-pâtisserie est assimilée à une entreprise commerciale. Dans ce cadre, la rentabilité est cruciale pour la pérennité de l’activité. Certes, on assiste à une stabilité de la fréquentation des clients dans ce secteur. Cependant, il faut maîtriser le fonctionnement de quelques leviers pour assurer les profits.

 

L’importance de calculer le coût de revient

Un logiciel boulangerie peut faciliter le chiffrage de cet indicateur clé. Pour rappel, le calcul du coût de revient est important pour la rentabilité. Comme pour toute entreprise, le prix de vente des produits doit en effet être supérieur au coût de production. C’est la condition sine qua non pour qu’une boulangerie soit rentable.

Concrètement, le coût de revient s’obtient en divisant la somme des charges (directes & indirectes) par les quantités produites. Sont considérées comme charges directes les coûts affiliés directement au processus de fabrication. Les charges indirectes désignent les charges indispensables au fonctionnement de votre boulangerie. Cependant, elles ne sont pas affilées directement à la production.

 

L’évaluation du taux de marge

Ce taux correspond à la marge commerciale chiffrée en pourcentage. Il est qualifié de bon lorsque le taux de marge n’est ni déficitaire ni nul. En d’autres termes, l’activité doit permettre de dégager une marge suffisante pour être qualifiée de rentable. Notons que le boulanger est libre dans l’établissement de la marge. Cependant, il doit tenir compte du pouvoir d’achat des consommateurs et de la concurrence.

Aujourd’hui, les boulangeries peuvent compter sur des outils innovants pour le calcul des indicateurs comme la marge. Un logiciel boulangerie est d’ailleurs devenu de plus en performant. Il permet, entre autres, de réaliser des fiches techniques détaillées. D’autres facilitent l’optimisation de la production en détaillant les stocks disponibles et les besoins pour la production. Il est même possible d’imprimer des fiches techniques détaillées avec certains logiciels.

 

Maîtriser les dépenses dédiées aux achats et utilisations des matières premières

Il ne faut pas perdre de vue les coûts alloués aux matières premières en boulangerie. On estime que ceux-ci représentent environ ¼ du coût de revient du produit. Même si l’évaluation de ces coûts semble aisée, il est judicieux d’utiliser un logiciel boulangerie. Cet outil facilite le calcul en plus d’aider le boulanger dans le calcul des autres indicateurs.

Différentes solutions s’offrent au boulanger pour la gestion des coûts liés aux matières premières. Afin de réduire le gaspillage, il peut par exemple exploiter les invendus pour optimiser les quantités fabriquées. Pour cela, il n’est pas obligé de maintenir un quota de production fixe pour chaque jour de la semaine.

 

Sinon, il est également possible de faire baisser le prix d’achat en jouant la carte de la concurrence auprès des fournisseurs. Cela suppose de comparer les offres afin de choisir la plus avantageuse. S’il est en mesure de garantir la qualité du stock, acheter en plus grande quantité peut être aussi intéressant. Notez qu’en général, la date limite d’utilisation optimale de la farine ou DLUO peut atteindre jusqu’à 12 mois.

Nous venons de voir en revue les leviers que le boulanger se doit de maîtriser pour garantir la rentabilité de son activité.  On note que même si faire du profit dans le secteur de la boulangerie n’est pas aisé, c’est tout à fait possible. Pour atteindre cet objectif, on s’arme des outils indispensables pour la gestion de son activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici