Accueil Management Charge Salariale : définition, calcul et cotisation

Charge Salariale : définition, calcul et cotisation

167

Dans de nombreux pays du monde, le travailleur doit obligatoirement payer sur son salaire des cotisations sociales. Parmi celles-ci, l’on distingue la charge salariale. C’est une obligation qui inclut plusieurs catégories de cotisations. Sur le territoire français, elle est soumise à une stricte réglementation de la loi. Que regroupe cette notion ? Que disent les textes à son propos ? Voici dans cet article tous les détails sur ce type de charge afin d’aider tous les employeurs à pouvoir le calculer comme il faut.

Que revêt la notion de charge salariale ?

La charge salariale comme son nom lui indique est une cotisation ou une contribution sociale qu’un salarié se doit de payer sur chacune de ses paies par mois. Elle est enlevée directement de la rémunération brute de l’employé en vue de le protéger contre certains risques (maladie, maternité, chômage, invalidité et autres).

Elle est donc inscrite sur le bulletin de paie à proximité des cotisations patronales. La charge salariale se collecte uniquement par l’employeur qui a le devoir de la reverser aux diverses structures sociales et de retraite dont Pôle Emploi, l’URSSAF, la Sécurité Sociale, etc. Comme le souligne le site Frontsocialuni.fr, elle est constituée de plusieurs composantes dont :

  • les charges de sécurité Sociale : ces cotisations sont perçues par l’URSSAF dans le but d’aider l’employé en cas d’invalidité, de maladie, durant sa vieillesse et autres,
  • les contributions sociales généralisées ainsi que les CRDS : elles sont destinées pour faire fonctionner la Sécurité Sociale,
  • les charges de chômage : depuis les années 2018, elles ont été supprimées en ce qui concerne le salarié et ne font plus désormais partie de la charge salariale,
  • les cotisations complémentaires de retraite perçues par les structures de prévoyance et de retraite : elles s’ajoutent toujours au montant global que fait la retraite de base et contribuent au financement de la retraite des salariés que ceux-ci soient des cadres ou non.

Comment se calcule ce type de cotisation ?

Comme soulignée plus haut, la charge salariale se calcule sur la rémunération brute, c’est-à-dire celle avant la déduction des diverses cotisations. De ce fait, son montant dépend essentiellement du salaire versé par l’entreprise aux employés.

Son calcul se base sur un taux défini par la loi. Ainsi, en moyenne, une société ne peut retenir comme cotisation salariale qu’une somme qui équivaut à 22 % du montant total du salaire à l’état brut.

Ce taux que les textes appliquent à la charge salariale ne doit en aucun cas être diminué ou être dépassé pour quelques raisons que ce soit. Il existe une diversité de logiciel en ligne capable d’aider pour le calcul de ses charges. Ce qui permet de ne plus trop se déranger et d’avoir avec précision une idée sur les cotisations dues par mois ou par an par chaque employé.

En définitive, la charge salariale est une cotisation que nécessairement tout salarié doit payer. Ceci puisque grâce à cette contribution, ce dernier pourra se prévaloir de certains droits dans certaines situations inattendues de la vie (perte d’emploi, maladie, invalidité, etc.) ainsi que pendant sa retraite. Toutefois, son calcul ainsi que son paiement doivent être faits dans le strict respect de la réglementation en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici