Accueil Management L’audit fiscal : indispensable pour scruter la situation fiscale d’une entreprise

L’audit fiscal : indispensable pour scruter la situation fiscale d’une entreprise

86

La gestion d’une entreprise implique souvent la connaissance des réglementations fiscales. Toutefois, il s’agit d’un domaine qui relève des compétences d’un professionnel. La fiscalité constitue une branche assez complexe, car sa mise en œuvre peut devenir une source de sanction de la part du Fisc. Voilà pourquoi les dirigeants accordent une importance particulière à la détermination du risque fiscal de leur boîte.

 

En quoi consiste concrètement l’audit fiscal ?

L’audit fiscal consiste avant tout en un contrôle de la situation fiscale d’une entreprise ou d’une personne. Il permet de vérifier si une entité respecte ses devoirs. En clair, ce processus aide à vérifier et à évaluer les relevés, ainsi que les déclarations d’impôts d’une société ou d’un individu. Grâce à cet outil, il est désormais possible de minimiser le risque fiscal. Ce risque génère, en effet, des conséquences financières, mais pas seulement. Il peut également nuire à la réputation et à l’image de marque. Ainsi, un diagnostic fiscal s’inscrit dans une perspective de gestion des risques fiscaux.

Ce diagnostic permet de mieux se préparer aux contrôles fiscaux. Il apporte, en effet, une information sur l’existence ou l’absence d’un risque fiscal. Ce procédé est utile pour s’assurer que les entreprises respectent les règles en vigueur. Aussi, il aide à vérifier la capacité de toute entité à mobiliser les ressources du droit fiscal pour assurer ses objectifs stratégiques. Il est également intéressant dans la mesure où il permet de proposer des solutions efficaces pour rendre la gestion fiscale plus performante. Enfin, ce système permet d’assurer le respect des dispositions fiscales qui régissent l’activité de l’enseigne.

 

À quel moment réaliser ce type de contrôle ?

Dans le souci de maintenir la fiscalité en règle, un audit s’impose. L’expertise d’un avocat spécialisé audit fiscal est alors de mise. Il est préférable de recourir à ses services avant le contrôle fiscal effectué par l’Administration fiscale. À noter que plus de 50000 entreprises sont contrôlées tous les ans. Les diagnostics ont déjà donné lieu à près de 15 milliards de redressements auparavant. De simples fautes peuvent conduire à un redressement de fiscalité. L’accompagnement d’un homme de la loi aide à apporter des réponses claires en ce qui concerne les questions relatives aux prélèvements fiscaux. Ce professionnel se doit d’informer ses clients sur les nouveautés relatives aux lois fiscales. Il est en mesure de plaider devant la cour de justice, le cas échéant.

Il travaille en collaboration avec d’autres experts, tels que des comptables, des contrôleurs et d’autres avocats. L’interlocuteur est tenu d’informer ses clients quant à l’avancée du traitement de leurs dossiers. Ainsi, ils pourront suivre le déroulement de l’affaire et les nouvelles procédures. Ils s’appuient sur les performances du fiscaliste. De ce fait, ils doivent privilégier un prestataire de confiance. L’homme de la loi maîtrise plusieurs thèmes, à savoir la fiscalité des dirigeants, la fiscalité patrimoniale et internationale, etc. Passer par un fiscaliste peut aider à diminuer les désagréments en cas d’éventuel examen fiscal. Pour s’offrir les services d’un tel prestataire, il suffit de prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici