Accueil Non classé Comprendre le management commercial et adopter le management bienveillant

Comprendre le management commercial et adopter le management bienveillant

92

Le management est un élément crucial au sein d’une entreprise. Cet outil à double tranchant peut à la fois faire des miracles sur l’entreprise ou au contraire la conduire à sa perte. Afin de manier optimalement cet outil, il est primordial de bien en comprendre les fondements.

Dans cet article, vous en découvrirez davantage sur le management commercial ainsi que sur le management bienveillant.

Qu’est-ce que le management commercial ?

Le management commercial est un véritable pilier pour les entreprises, et ce, quelle que soit leur envergure. Le management commercial se définit par un ensemble de techniques de gestion, d’organisation, de planification, de direction et de contrôle mis en œuvre au sein d’une entreprise. Entre autres, le management commercial consiste à accomplir des tâches visant à atteindre les objectifs fixés par la société.

Toutefois, le management commercial met avant tout à l’honneur les humains qui font l’entreprise. Le management commercial considère avant tout les personnalités, les forces et les faiblesses de ses employés. En effet, on se rend bien compte qu’une équipe soudée et motivée sera bien plus rentable sur le long terme. Le management commercial met également en avant la formation en continue de ses vendeurs, et favorise la progression de chacun. Je vous conseille de suivre le blog Finanpole si vous vous intéressez au management commercial.

Pour quelles raisons opter pour le management bienveillant ?

À la différence du management classique, qui se veut plutôt froid et académique, le management bienveillant consiste à gérer ses salariés en adoptant une attitude positive à leur égard. La délégation des tâches n’est alors plus seulement basée sur une relation hiérarchique, mais sur la confiance, le respect et l’écoute.

Le management bienveillant a déjà fait ses preuves dans de nombreuses entreprises et offre des résultats pour le moins stupéfiants. Moins stressés et plus engagés, les salariés travaillant au sein de sociétés dotés d’un système de management bienveillant seraient davantage performants. Parmi tous les principes composant le management bienveillant, 6 d’entre eux sont à retenir particulièrement:

Être à l’écoute et disponible

Un manager bienveillant doit se rendre disponible, par le biais notamment d’entretiens et de réunions. Il doit faire savoir à son équipe qu’il reste ouvert à la discussion, et montrer qu’il est capable de réagir rapidement face à la demande d’un de ses coéquipiers.

Confier des objectifs atteignables et cohérents

Pour ne pas risquer de démotiver ou décourager ses troupes, le manager bienveillant ne doit surtout pas leur confier des tâches inatteignables. Les salariés sont toujours plus performants, lorsqu’on leur donne un objectif réalisable.

D’ailleurs, le manager bienveillant ne doit pas hésiter à collaborer avec son équipe, pour élaborer ces fameux objectifs. En mettant la main à la pâte, l’équipe ne sera que plus motivée à les atteindre voire à les surpasser.

Faire preuve d’adaptation et de personnalisation

Les paroles du manager bienveillant doivent être à la fois fédératrices et personnalisées en fonction de la personne à laquelle il s’adresse. Chaque humain étant différent, le manager bienveillant doit veiller à adapter son discours aux compétences et caractéristiques de chacun de ses collaborateurs. De ce fait, certains auront besoin d’être plus encadrés, quand d’autres auront besoin d’être davantage en autonomie. Le manager bienveillant devra également donner du sens au travail réalisé par son équipe, en leur expliquant concrètement en quoi ils participent à la prospérité de l’entreprise.

Gratifier

Malheureusement, il est souvent plus facile de souligner les erreurs d’une personne, que de la féliciter lorsque les tâches qui lui ont été confiées ont été correctement réalisées. Pourtant, de nombreux salariés en auraient bien besoin !

Un manager bienveillant doit savoir valoriser et montrer sa gratitude envers son équipe, lorsque cela fait sens.

Ne pas condamner l’erreur

Comme un vieux dicton le dit, l’erreur est humaine. D’ailleurs, l’erreur fait partie intégrante du processus d’apprentissage, d’évolution et d’amélioration. C’est pourquoi, le manager bienveillant doit laisser le droit à l’erreur à son équipe, pour avancer ensemble dans un climat de travail axé sur la confiance. Toutefois, cela ne veut pas dire que toutes les erreurs ne doivent pas rester sans conséquence.

Ne pas négliger la sphère bien-être

Une entreprise sous un management bienveillant se doit de proposer un cadre de travail adapté au rythme de vie de ses employés. Par exemple, si le salarié est un père ou une mère de famille, des horaires de travail facilitant la garde des enfants devront être établis, dans la mesure du possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici