Accueil Digital Comment reconnaître un mauvais payeur ?

Comment reconnaître un mauvais payeur ?

158

Dans le contexte actuel, la plupart des grandes entreprises externalisent certains services et recherchent des travailleurs indépendants ou des petites entreprises pour effectuer certaines tâches. De plus, le monde de freelance s’est beaucoup évolué ces dernières années. Prenons le cas des Etats-Unis qui 50% des travailleurs sont aujourd’hui des freelancers.

Néanmoins, les freelancers sont les plus grandes victimes des retards de paiement. En effet, nombreuses sont les grandes entreprises qui sont des mauvais payeurs et leurs plus grandes cibles sont les petites entreprises et les travailleurs indépendants. Une étude a démontré que les PME et PMI situées en France perdent plus de 15 milliards d’euros chaque année à cause des factures impayées. Ainsi, si vous voulez les éviter, voici quelques conseils permettant d’identifier facilement les clients mauvais payeurs. Cela va ainsi vous éviter à garder la santé financière de votre entreprise quelle que soit sa taille.

Vérifier le profil du client

Dès le premier échange avec votre client, vous devez vérifier son identité ainsi que ses coordonnées. Commencez par trouver les informations le concernant sur Google, dans quel secteur il travaille, comment est la santé financière de son entreprise (s’il en a), quel genre de vie il mène, etc. Ces reflexes vont ainsi vous permettre de prévenir certaines déconvenues, ou au moins savoir à qui vous avez affaire. Vous pouvez également visiter son bureau pour savoir si ce dernier est bien entretenu. C’est également un signe qui montre qu’il dispose d’une stabilité financière. Vérifiez également si les outils qu’il utilise sont à jour. Si quelque chose vous semble anormale, n’acceptez pas le contrat car il se peut que votre futur client n’ait pas le même objectif financier que vous. En effet, les désordres dans son bureau ou dans la vie qu’il mène démontre qu’il n’est pas pressé de régler ses dettes, il fait donc partie de ces clients mauvais payeur. De plus, il est de votre droit d’évaluer les stratégies de développement de cette personne pour ne pas avoir des mauvaises surprises.

Evaluez ses changements de comportement

Vous pouvez évaluer les changements de comportement de votre futur client grâce aux modifications qu’il apporte notamment à l’en-tête du papier à lettre, la situation du siège social de son entreprise ou la domiciliation bancaire. Il se peut également qu’il modifie inopinément le volume des commandes que vous avez déjà convenu. Cela pourrait impliquer qu’il rencontre des problèmes financiers. De la sorte, contactez ses autres fournisseurs avant de faire le travail pour connaître la solvabilité du client. Vous pouvez également demander le paiement d’un acompte. En cas de refus, refusez le contrat car cela signifie que c’est un mauvais payeur.

De plus, pour les freelancers, il est recommandé de demander un acompte avant d’accomplir une mission surtout si cette mission demande beaucoup d’heures de travail par jour.

Refus de signature de contrat par le client

L’établissement d’un contrat est toujours indispensable pour pouvoir règlementer les faits et gestes de chaque partie. Ainsi, si votre futur client ne vous donne pas un contrat à signer, vous devez en concevoir un afin de déterminer l’échéance de paiement ainsi que vos conditions générales de vente. De la sorte, s’il refuse le signer, cela signifie qu’il ne veut pas honorer ses obligations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici