Accueil Gestion d'entreprise Stratégie d'entreprise Comment devenir community manager en freelance ?

Comment devenir community manager en freelance ?

71

Quelles sont les étapes pour devenir community manager freelance ? Comment faire pour être community freelance ? Quelles sont les missions d’un community manager ? Qu’il s’agisse du parcours pour devenir CM ou encore des activités, nous allons voir ensemble tout ce qu’il faut retenir pour devenir community manager freelance.

Parmi les métiers en plein essor suite à l’avènement d’internet, nous retrouvons celui de community manager freelance. Le community manager freelance représente une entreprise, un produit ou une personnalité publique. Son rôle est principalement de développer leur notoriété sur les médias sociaux.

Pour tout savoir sur comment devenir community manager en freelance, c’est par ici !

Quelles sont les missions d’un community manager ?

Le community manager gère la présence digitale d’une entreprise. Il peut utiliser les réseaux sociaux  (Twitter, Instagram, Facebook…) et professionnels (LinkedIn, Xing, Indeed…), les blogs, et les forums. L’élaboration de la stratégie de communication, gagner plus de followers Instagram, tous ces aspects reposent sur lui. Il veille à développer la notoriété et l’image de marque d’une entreprise dans l’objectif d’améliorer son chiffre d’affaires.. 

Pour répondre à cet objectif, le community manager doit assurer :

  1. la publication de contenus conformes à la stratégie éditoriale de l’entreprise
  2. le traitement des questions, y compris des critiques
  3. la recherche des sites et plateformes émergents pour étendre l’influence de l’entreprise
  4. la fidélisation des abonnés via des jeux concours, questions/réponses, sondages…
  5. l’organisation des opérations événementielles pour réunir physiquement les abonnés
  6. l’étude des statistiques de fréquentation
  7. la proposition des axes d’amélioration
  8. la veille concurrentielle sur la gestion de communauté des entreprises concurrentes

Le community manager doit avoir une bonne connaissance des règles du référencement SMO (Social Media Optimization), des principes de marketing ainsi que des différents réseaux sociaux pour mener à bien ces missions. Par exemple, il doit être en mesure de créer des belles publications pour promouvoir les services de l’entreprise, d’utiliser des templates pour story Instagram uniques pour se démarquer, interagir avec la communauté… 

Pour information, le métier de community manager peut s’exercer en entreprise, en agence de webmarketing ou en freelance.

Quels sont les avantages et inconvénients pour devenir community manager freelance ?

Tout le monde a cette envie d’être un jour son propre employeur. Et pour cause ! Devenir CM offre de nombreux avantages. Cependant, on ne parle pas assez des inconvénients potentiels. 

Être community manager en freelance vous garantit la possibilité de choisir vos clients, d’adapter vos horaires à vos envies et de monter en compétences rapidement. Vous pouvez choisir vos missions selon vos compétences et vos préférences. En ce sens, vous n’avez pas de supérieur hiérarchique. Vous êtes votre propre patron.

Cependant, cette indépendance a une contrepartie qui va de l’administration, la comptabilité, jusqu’à la juridiction. De ce fait, le community manager freelance doit assumer plusieurs fonctions à la fois. Il faut être conscient qu’une bonne organisation est nécessaire. 

Pour devenir CM en freelance, il faut s’informer sur toutes les étapes à suivre pour réussir son business plan. 

Quelles sont les étapes pour être community manager freelance ?

community manager réseaux sociaux 

Faire une étude de marché

L’étude de marché offre de nombreux atouts au futur community manager freelance. Elle est indispensable pour analyser le secteur d’activité dans lequel vous souhaitez vous lancer, identifier la clientèle ciblée et connaître la concurrence. Il est important de se renseigner sur la demande, l’offre, l’environnement et les tendances du marché pour mieux appréhender votre future activité. 

Effectuer les démarches administratives

Il est vivement recommandé d’être en règle côté administratif pour démarrer sereinement votre activité. N’hésitez pas à vous diriger vers des professionnels qui vous aideront à vous lancer dans le monde du freelancing. 

Fixer ses tarifs de prestations

Les tarifs varient en fonction des clients et des missions proposées. Ils doivent couvrir vos charges et vous permettre de dégager un revenu. Il est bon de savoir qu’en freelance, on ne parle pas de salaire mais de chiffre d’affaires. En moyenne, un CM freelance demande entre 200 et 400 euros la journée. 

Développer son image de marque

Soigner son image de marque vous permet de gagner en crédibilité auprès des entreprises. À cette fin, vous avez à votre disposition les réseaux sociaux, les forums, les blogs et les cartes de visite. De plus, vous avez la possibilité de créer votre site web qui sera la vitrine de votre profil. 

Démarcher des nouveaux clients

Pour trouver des clients, vous pouvez vous inscrire sur une plateforme de freelancing. Ce moyen permet de trouver facilement des projets et de développer vos activités rapidement. Vous pouvez aussi activer votre réseau professionnel, informer votre entourage de votre projet, démarcher les entreprises, consulter les sites d’annonces d’emploi…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici