Accueil Digital Formation digitale Comment coacher un ISFP ?

Comment coacher un ISFP ?

47

L’ISFP est une personne bourrée de qualités. Dans son quotidien, elle reste fidèle à ses valeurs et entend les partager avec ceux qui l’entourent. Dans le milieu professionnel, il peut devenir un bon leader, mais il a besoin d’être coaché pour mieux s’affirmer et surtout pour éviter de stresser pour chaque détail qui ne cadre pas vraiment avec sa vision des choses.

Les personnalités dominantes de l’ISFP

L’ISFP est une personne orientée vers :

  • l’Introversion : personne introvertie, elle est assez réservée et souvent très discrète. Elle aime s’entourer de quelques amis proches au lieu de plonger dans une foule de simples connaissances. Cette tendance à vouloir s’effacer est l’une des principales raisons pour laquelle on cherche à savoir comment coacher un ISFP. En effet, si la personne devait devenir manager, elle aura beaucoup de mal à encadrer son équipe puisqu’au lieu de s’effacer, elle devra se mettre en avant et savoir s’imposer.
  • la Sensation : l’ISFP n’aime pas l’abstrait. Voilà pourquoi il tient plus compte de la réalité présente et des détails immédiats que de s’embêter à penser au futur et à l’ensemble des choses. Sur ce point-là encore, il a besoin qu’on lui remonte les bretelles, car un manager doit penser à toutes les éventualités pour mieux progresser dans l’avenir.
  • le Sentiment (Feeling) : l’ISFP accorde plus d’importance aux opinions personnelles et subjectives qu’à la logique et à l’objectivité. La prise de décision se fait toujours en fonction de cette orientation ce qui n’aide pas lorsqu’on se retrouve à la tête d’un projet ou d’une entreprise.
  • la Perception : l’ISFP tarde souvent à prendre des décisions importantes et espère toujours que les choses évolueraient ce qui lui permettra de trancher plus facilement.

L’ISFP au quotidien

L’ISFP est une personne calme, aimable, sensible et globalement, facile à vivre. Elle aime vivre l’instant présent sans se risquer toutefois à des activités hasardeuses. Elle est droite et loyale. Elle a d’ailleurs de nombreuses valeurs qu’elle entend transmettre à son entourage et qu’elle souhaite faire respecter.

C’est une personne pacifique qui préfère rester loin des conflits et des différends. Ce genre de situation a d’ailleurs le don de la stresser et souvent, elle préfère se replier que d’avoir à imposer ses valeurs ou ses opinions. Ce trait de caractère est louable dans certaines circonstances de la vie privée, mais n’a pas vraiment sa place dans le milieu professionnel surtout lorsque l’ISFP occupe un poste important au sein de l’entreprise. Pour cause, elle a du mal à se faire respecter et peut difficilement imposer son point de vue. Voilà pourquoi elle a parfois besoin d’être coachée.

L’ISFP dans la vie professionnelle

Malgré ses difficultés à s’imposer face à ses collègues et collaborateurs, l’ISFP fait un bon manager. Il est à l’écoute de ses collègues, il tient compte des aspects humains de l’organisation, il coopère facilement avec tout le monde et sait même encourager les autres à participer également à la tâche en cours. Il est attentif aux besoins de chaque personne au fur et à mesure que le travail avance. Il cherche toujours le bien-être des personnes qui l’entourent, que ce soit au travail ou dans la vie privée.

Même si les conflits le stressent, il est habile pour gérer les situations de crise et pour mener les négociations.

Une autre de ses qualités est qu’il a le don de comprendre rapidement qu’une chose « va » ou « ne va pas ». Il doit cet instinct à sa nature d’artiste et quand il écoute cette petite voix intérieure, il a presque toujours raison.

Même s’il aime aider et soutenir les autres, il préfèrera toujours son cercle d’amis habituel que la foule mondaine. Néanmoins, quand il doit se montrer en public, il reste aimable et sent tout de suite un changement de comportement chez les autres. Il a ce même instinct en cas de changement dans son environnement physique, car en tant qu’artiste, l’ISFP est très sensible à son environnement. Ses cinq sens sont toujours en éveil, mais cela ne fait pas de lui une personne rêveuse.

Au contraire, il est plutôt une personne d’action et préfère d’ailleurs la pratique à la théorie. Si vous devez confier un travail à un ISFP, tâchez de lui donner des consignes claires et précises. Pensez ensuite à lui témoigner votre reconnaissance en cas de réussite, car il en a besoin pour s’améliorer. En cas d’échec, il supporte mal les critiques, mais comprend aisément quand cela est justifié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici