Accueil Création d'entreprise Auto-entreprenariat : quelle assurance professionnelle souscrire ?

Auto-entreprenariat : quelle assurance professionnelle souscrire ?

158

Les perspectives d’une meilleure autonomie ont poussé plusieurs salariés à se lancer dans l’auto-entrepreneuriat. Cependant, le statut d’auto-entrepreneur oblige les principaux concernés à régler un certain nombre de formalités. Parmi les plus importantes, on citera particulièrement la signature d’un contrat d’assurance adapté. Dans ce domaine, les travailleurs indépendants ont le choix entre de nombreuses formules. D’où l’intérêt d’éclaircir certains points.

Quelles sont les assurances obligatoires ?

Les obligations en matière d’assurance dépendent des prestations ou des produits proposés par le professionnel. En règle générale, un auto-entrepreneur doit garantir la réparation tous les dommages subis par les tiers dès lors que sa responsabilité est prouvée. Dans ce contexte, tous les intervenants ont tout intérêt à souscrire une formule couvrant leur responsabilité civile et professionnelle. Appelée assurance RC Pro, celle-ci permet de se prémunir contre de nombreuses situations. Ainsi, l’assureur réparera les préjudices subis par les clients en cas de perte de marchandises. Les garanties obtenues donnent également les moyens de garder de bons rapports avec le voisinage en cas d’accidents de la route. Même si cette souscription n’est pas strictement obligatoire, elle va offrir une meilleure protection pour la structure professionnelle.

Quoi qu’il en soit, les lois en vigueur peuvent aussi obliger un entrepreneur à contracter des formules assez spécifiques. Les micro-entreprises œuvrant dans le secteur du bâtiment doivent par exemple souscrire une assurance décennale avant d’exercer leurs activités. Celle-ci octroie à leur clientèle des garanties sur la qualité des ouvrages. Les malfaçons identifiées dans les 10 ans suivant l’achèvement des travaux feront l’objet d’une réparation. L’assureur du constructeur prendra en charge une grande partie des dépenses engagées.

Pour ne rien laisser au hasard, les auto-entrepreneurs ont donc tout intérêt à bien se renseigner. Il suffit alors de demander conseil à n’importe quelle structure d’accompagnement comme la chambre des métiers de sa région.

Comment trouver la meilleure offre d’assurance professionnelle ?

Choisir une assurance responsabilité civile professionnelle est bien plus difficile qu’on ne le pense. Le souscripteur doit se pencher sur de nombreux détails afin de faire le bon choix. Contrairement aux idées reçues, le montant des primes ne sera pas l’unique critère à considérer. On prendra également en compte les modalités d’indemnisation et surtout du délai de carence. Ce second point sera particulièrement important si l’on se lance en tant qu’auto-entrepreneurs. Dans certains cas, l’assuré doit patienter pendant 9 mois avant de jouir de toutes les garanties promises. Dans cette situation, un ouvrier indépendant attendra pendant toute cette durée avant de démarrer ses activités.

Pour éviter ce genre de désagrément, de plus en plus de professionnels décident de faire appel à un courtier assurance rc pro. Grâce à ses relations, ce dernier trouvera la meilleure offre dans des délais relativement courts. D’ailleurs, il négociera avec différentes institutions financières pour garantir tous types de dommages sans surcoût. Ainsi, le souscripteur obtiendra une protection optimale et réussira à préserver ses activités. Pour profiter des services de ces intermédiaires, il suffit de solliciter une agence de courtage spécialisée. De quoi bénéficier d’une meilleure couverture contre tous les aléas.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici